Back to Stratégies #ComRSE

janvier 06th, 2014  /  Category: Avis des experts  / 

  • puff ardichvili

Céline PUFF-ARDICHVILI

Consultante en communication

 

Besoin d’accompagnement des entreprises

2014 verra une prise en compte plus étendue du reporting extra financier auprès de sociétés jusqu’ici non concernées, comme prévu par l’article 225. Comment les entreprises vont-elle s’approprier en communication les résultats de cet exercice de reporting ? De par leur taille et leur structure, un grand nombre de ces entreprises n’auront pas de personnes dédiées à la communication RSE. Les équipes existantes vont devoir intégrer les questions liées à la stratégie RSE de l’entreprise au sein de leurs contenus et activités habituelles. Des guides sont disponibles, mais il y a fort à parier que certaines entreprises vont chercher à former les équipes, ou à opter pour un accompagnement ponctuel de manière à aborder le sujet sous le bon angle.

Partage des bonnes pratiques inter-entreprises

La généralisation du reporting extra financier prévu va susciter de nombreuses questions de la part des sociétés nouvellement concernées. Les entreprises qui ont déjà communiqué autour de leurs initiatives RSE de manière proactive devraient être encouragées à partager leur expertise au sein de clubs, fédérations et associations professionnelles. Ces témoignages auront deux avantages : la mise en avant les bonnes pratiques bien sûr, mais aussi la création d’éco-systèmes vertueux permettant aux entreprises jusqu’alors non concernées d’échanger avec leurs pairs plus expérimentés sur le sujet, notamment autour de sujets sectoriels, et ainsi de tisser des liens professionnels. Ainsi la RSE pourrait-elle, pourquoi pas, être à l’origine de démarches d’open innovation.

Besoin de professionnalisation des communicants

En agence conseil, RP, de création ou chez l’annonceur, le communicant est concerné en premier chef par les enjeux de la communication des engagements RSE de l’entreprise – cliente ou employeur. Les risques liés à une crise induite par un défaut de communication sur le sujet de la RSE, comme toute crise, peut avoir des impacts réputationnels, juridiques et financiers. Ils sont trop importants pour que la question ne soit pas abordée de manière professionnelle. Or le sujet de la RSE/RSO est adressé de manière récente – et peu systématique – par les formations initiales ou continues des communicants. Les entreprises concernées devraient rapidement mesurer le besoin de professionnalisation de leurs équipes sur ces sujets, et rechercher des formations adaptées.

×
?